Leku-izenak

Aloze - Lekuak - EODA

Aloze (Herria, kartierra, udalerriko auzo nagusia)

Entitatea:
Populamendua/Herri ofiziala
Herritarra:
aloztar 
Arautzea:
Euskaltzaindiaren araua 
  • alos - (1347 [1966, 2011]) NAN.C , 10 [IKER.27, 359. or. (Alos)]
    (...)
    alos 1347 (Archiv-Nav.10)
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: IKER.27

  • alos - (1375, 1405 [1863, 1966, 2011]) RAY.DTBP , -- [IKER.27, 359. or. (Alos)]
    (...)
    alos [...] 1375, 1405 (Raymond-Dict.)
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: IKER.27

  • lostau de mendirisquieté dalos ez caver et gentiu - (1377- [1300-1400, 2000]) ORP.MAISMED , V. kap., 304. or.

    Zer: Etxe noblea
    Non: Aloze
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • alos “hospicium gentill” d’_ - (1406/08/05 [1896-1962, 1966, 2011]) R.GASC , -- [IKER.27, 359. or. (Alos)]
    (...)
    alos “hospicium gentill” d’_, disputé entre Garciana, dame d’Angerre, et Ar. Santz de Tardets, seigneur de Luxe, 5.8.1406 (RGascons)
    (...)

    Zer: Ospitalea
    Non: Aloze
    Jatorria: IKER.27

  • alos - (1756-1815) CASS , 108

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: CASS

  • alos - (1863) RAY.DTBP , 5a
    (...)
    ALOS, con. de Tardets; mentionné en 1375 (contrats de Luntz, fº 106). - Alos in terra de Soule, 1405 (roles gascons). - Alos-Sibas, depuis la réunion du vill. de Sibas avec Alos: 23 octobre 1843. - Alos-Sibas-Abense, depuis l'annexion à Alos-Sibas d'une partie du territ. d' Abeuse-de-Haut: 16 avril 1859
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Aloze-Ziboze-Onizegaine
    Jatorria: RAY.DTBP

  • alos - (1952 [2011]) ROH.SCPTGEN , 226 [SAL.OZ, 43. or.]
    (...)
    Considero que tiene razón ROHLFS (1952, p. 226) al proponer el cognomen Allus como base del topónimo suletino, aunque el sufijo, en mi opinión, puede ser latino, no necesariamente pirenaico
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: SAL.OZ

  • alos: alóze, aloztar - (1966) DASS.HHIE , 9. or.

    Zer: Herria
    Non: Ibarresküin (Basabürüa)
    Jatorria: DASS.HHIE

  • aloze (alos) - (1966) AZK.EDIAL , 39 A
    (...)
    Dialecto suletino
    (...)

    Zer:
    Non:
    Jatorria: AZK.EDIAL

  • alos (aloze) - (1966 [2011]) IKER.27 , 359. or. (izenburua)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: IKER.27

  • alossé - (1970) IP.KAT.B , --

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • aloze - (1974) LIZ.LUR , 61. or.
    (...)
    Ibar-esküineko herri edo herrixkak hauek dira: Alzabeheti, Altzai, Aloze, Arhane, Gamere, Sarrikota-gañia, Zihiga, Lakarri eta Zunharreta
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Ibarresküin (Zuberoa)
    Jatorria: LIZ.LUR

  • alos: aloze - (1974) TXILL.EHLI , 165 A

    Zer:
    Non:
    Jatorria: TXILL.EHLI

  • -oz(e), -ués, -os - (1984) M.ETA , § 5; 282. or.
    (...)
    Y, sin embargo, no parece observarse diferencia apreciable a este respecto entre topónimos occidentales, como los en -ika, y orientales como los en -oz(e) (= rom. -ués, òs). Claro que no sabemos si tal coincidencia refleja un estado de cosas antiguo, que se remonta a dos milenios, o es más bien el resultado de la acomodación bimilenaria a hábitos lingüísticos que, a manera de molde común, han igualado o asimilado otras estructuras, si éstas eran en su origen desemejantes. Material pertinente puede hallarse, entre otros, en dos trabajos nada antiguos: Ana M.ª Echaide, “Topónimos en -oz en el País Vasco español”, PV 28 (1967), 11-14, y Manuel Agud, “Áreas toponímicas en el País Vasco”, ASJU 7 (1973), 37-56
    (...)

    Zer: Atzizki toponimikoa
    Non: Ekialdeko Euskal Herria
    Jatorria: M.ETA

  • aloze - (1990 [2011]) ORP.TB , 62 [SAL.OZ, 43-44. or.]
    (...)
    una etimología de tipo descriptivo basada en alha « pâturage » (ORPUSTAN 1990, p. 162)
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: SAL.OZ

  • Aloze - (1998) ARAUA.092 , Euskera, XLIV (1999, 1), 398. or.
    (...)
    Alos (ofiziala). Udal izena: Aloze-Ziboze-Onizegaine (euskara); Alos-Sibas-Abense (ofiziala).
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: ARAUA.092

  • Aloze: aloztar - (1999) ARAUA.099 , Euskera, XLIV (1999, 1), 1054-1055. or.
    (...)
    Aloze: aloztar
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: ARAUA.099

  • alos, aloz(e) - (2000) ORP.MAISMED , V. kap., 304. or.
    (...)
    Alos (1178, 1299, 1338), en basque Aloz(e)
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • lotz - (2000) ORP.MAISMED , IV. kap., 198-199. or. [Censier]
    (...)
    -o(t)z, souvent écrit -os dans les listes médiévales, forme une série beaucoup plus large de ces toponymes [...] En Labourd les noms sont encore assez nombreux et la plupart apparaissent dans la documentation ancienne des XI-XIIe siècles, remontant donc très loin dans le temps, de difficile interprétation le plus souvent et parfois disparus ou altérés ensuite: à Anglet, pour une série de noms pour la plupart de domaines nobles comme ailleurs, 1149 andotz 1198 andos (plusieurs toponymes en zone basque, Soule comprise, probablement sur andu “souche”), 1083 berindos devenu “Brindos” (une base anthroponyme est possible, s’il ne s’agit d’un nom à base latine vitrina qui a fait les “Beyrie, Beyris” toponymiques et le mot basque pour “vitre” berina, avec dentale de liaison), 1198 befinos (réalise un *behinos peut-être altéré du précédent et peu compréhensible), 1149 sincos (base inconnue en domonymie, à rapprocher de l’hydronyme aragonais Cinga), 1171 urcos (voir ci-dessus); à Saint-Esprit 1142 ardengos (sur ardan “vigne” effectivement cultivée à cet endroit, la finale pouvant être -goiz: voir le chapitre III); à Arcangues 1150 alotz 1171 lotz (même nom en Soule: on a voulu y voir un anthroponyme rappelant le nom ethnique des “Alains” ou un autre nom latin, ce qui semble bien improbable); à Biarritz 1170 hotsotz (sur otso “loup” et anthroponyme identique); à Villefranque 1198 beios 1331 beyous nasalisé ensuite en “Miotz” et noté en 1615 “Meaux” (sic) peut-être sur bai “cours d’eau” (domaine noble et port sur le Nive); à Ustaritz 1256 berriots (ci-dessus) et 1249 auryots, aryots (la base auri n’est guère identifiable par le basque pour un toponyme, et dans Auritz nom basque de Burguete en Navarre on a peut-être aur “devant”); à Hasparren 1249 goleyotz 1349 golios (même nom dans l’Arbéroue voisine: voir ci- dessus); à Macaye 1245 asiotz qui est l’une des maisons nobles aujourd’hui “Aciotcia” (la base azi- ou hazi- “semence” ne semble guère acceptable); non localisé 1249 aiossa a une forme apparemment déterminée sur la base possible ai “versant”; et à Bardos outre le nom du lieu et de sa “salle” (voir ci-dessus), 1561 ianotz qui a un répondant dans le cizain 1264 ianiz pourrait avoir une base anthroponymique (domonyme de Baïgorry 1412 jancoeche sur le diminutif janko); à Urrugne 1451 azparotz (base peu identifiable, azpil “alizier” et autres étant assez loin phonétiquement) à dû donner après assimilation vocalique les domonymes cités en 1598 osporots, osporrotchippy, et au même lieu 1598 ibildots semble résulter ou d’un *ihibil- “jonchaie arrondie, groupée”, ou, vu la proximité d’un cours d’eau, d’un ancien *ibi-bil- sur ibi « gué » après haplologie, avec dentale de liaison (voir ci-dessus et plus loin: Viodos)
    (...)

    Zer: Etxea
    Non: Zuberoa
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • alos - (2000) ORP.MAISMED , IV. kap., 199. or.
    (...)
    La Soule est la moins fournie en dérivés de ce type: outre les toponymes “Alos”, “Andoz” déjà cités, à Ordiarp 1479 anayos apparemment sur le nom de famille anaia “frère” utilisé comme nom de baptême à époque archaïque (1000 de patre nostro annaia monnioz), le Censier cite à Undurein meotz (la forme labourdine et ibérique mea pour “mine” étant peu probable, peut-être faut-il penser à mehe “étroit” applicable au terrain), à Trois-Villes sarros (sarri “fourré” est probable), et le nom de “Viodos” issu de *bildoz en basque “Bildoz(e)” 1337 biudos par vocalisation romane de latérale, resté en domonymie dans le composé bildosteguy d’Aïnharp, qui semble construit sur bil “arrondi” au sens de “colline” ou plus général de “groupement” avec dentale de liaison (nom identique au nord de l’Adour qui conserve quelques vestiges de toponymie basque par ailleurs: “Biaudos” etc.; du même suffixe en Béarn oloronais 1385 lixos “Lichos” où la domonymie du XIVe siècle est à deux unités près entièrement basque)
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • alos - (2000) ORP.MAISMED , III. kap., 153. or.
    (...)
    dérivés en -o(t)z (dont est exclu évidemment hotz “froid” dans les noms où il est acceptable: voir ci-dessus les noms climatiques), qui ont pour la plupart, peut-être tous dans les noms ici commentés, une base toponymique plus sûre et connue qu’un éventuel anthroponyme: // Labourd où ces noms sont assez nombreux et d’attestation ancienne (ils ne sont pas toujours parvenus jusqu’aux temps modernes): une série dans la périphérie bayonnaise, à Anglet 1149 andotz, 1198 andos qui est aussi dans la toponymie souletine etc. (voir ci-dessus les noms botaniques), à Saint-Esprit ardengos (idem), à Biarritz 1083 berindos dont l’origine anthroponymique est probable, 1170 hotsoz (cf. otso ci-dessus), tandis que 1149 urcos, 1141 singos -> 1149 sincos sont plutôt toponymiques, à Bassussarry 1150 alotz (et tous les “Alos” régionaux, aquitaniques ou ibériques, bien mystérieux), 1105 bardos (voir ci-dessus) village et maison noble, à Hasparren 1249 goleyotz (et à Saint-Martin d’Arbéroue le nom de quartier 1366 golotz > 1412 goloyotz), à Ustaritz 1256 berriots (l’anthroponyme est très improbable: voir ci-dessus), à Urrugne 1598 ibildots (voir ci-dessus) et osporots (deux maisons) qui ne réfèrent à aucun anthroponyme connu
    (...)

    Zer: Herri izenak
    Non: Akitania, Espainia
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • alotz - (2000 [1150]) ORP.MAISMED , III. kap., 172. or.
    (...)
    Anglet a plusieurs noms de sens inconnu et sans doute archaïques [...] de même à Arcangues 1150 alotz et les toponymes identiques assez nombreux (village souletin, navarrais etc.)
    (...)

    Zer: Etxea [herriak]
    Non: Arrangoitze [Zuberoa, Nafarroa]
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • alos - (2000 [1178, 1299, 1338]) ORP.MAISMED , V. kap., 304. or.

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • alos - (2000 [1338]) ORP.MAISMED , III. kap., 153. or.
    (...)
    la Soule, par comparaison, est curieusement avare de tels dérivés, sauf 1429 anayos à Ordiarp qui, sauf altération non décelable, ne peut qu’être à base anthroponymique sur anaya “frère pour le frère” couramment prénom au haut Moyen Age (1000 de patre nostro annaia munnioz etc.), meotz à Undurein qui ne semble pas au contraire anthroponymique (la forme moderne “Mehatz” suggère une cacographie et un dérivé de sens locatif sur mehe “étroit”), sarros à Trois-Villes de même (base sarri notamment et noms romans paronymiques), equhos à Sauguis (déjà commenté: voir ci-dessus et les notions climatiques), nom de village de Haute-Soule 1338 alos (voir ci-dessus)
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • alos (aloze) - (2005) SAL.OSTN , 104-106
    (...)
    Nombres con sufijo acabado en sibilante (...) b) Nombres que presentan el sufijo -(o)tz, -(o)ze. En otro lugar (Salaberri, 2003: 90) nos preguntábamos si la terminación temprana -osse (Nabaskoze) y el sufijo-o(t)z (Imotz, Iraizotz, Uztárroz / Uztarroze) tienen el mismo origen o no. Independientemente de esto, los topónimos que tienen este final se pueden clasificar en varios grupos, dependiendo de la consonante que precede al sufijo. En realidad se puede pensar que en algún caso el sufijo no es -otz sino -rotz (Azpirotz, Galdurotz...), por ejemplo, y en otros que la vocal -o forma parte del tema (Ilurdotz). Son los siguientes: b.1.- Allotz (de origen antroponímico probablemente; cf. Allo / Alu y el despoblado Aloz de Longida, además de Alli y Allin), Almandoz, Anotz (cf. Anozibar), Arraioz (cf. Arraia en Álava, Arraitza en Navarra, Bidarrai en la Baja Navarra...), Arzotz (también, como se ha dicho, Arcoiz, Arçoiz en la doc., NHI, 162), Azotz, Errotz (cf. Erro y el nombre comun erroitza 'precipicio'), Esnotz (doc. Esnots), Espotz, Estenotz, Ilotz, Ilurdotz, Imotz (< Imaotz), Iraizotz, Irotz (cf. los derivados de ira, aunque el origen antroponímico es probable; cf. Irués, en Huesca), Larraiotz (cf. Larraia), Leranotz, Madotz (< Mandotz), Meotz (< Meaotz, NHI, 179; cf. Meano), Oronoz (cf. Orontz), Urrotz (cf. Urra, Urritza...), Usotz (cf. Uxue), Ustarrotz, Yárnoz / Iharnotz, Zenotz (< *Zeno procedente del antropónimo Keno documentado en Obarra, Martín Duque, 1965: 41), Zildotz. (...) Decía Mitxelena (1991: 32) que este sufijo era más antiguo que -ain, dado que los radicales a los que acompaña son más oscuros. También opinaba el lingüista guipuzcoano que los topónimos con los finales que estamos examinando aparecen sólo en Navarra y en el Este de Vasconia, y en otro trabajo (1968: 481), y siguiendo la teoría de Rohlfs (1952), afirmaba que los nombres de población en -oze, -otz son del mismo origen sin duda que los aragoneses en -ués y los gascones en -os (-osse), es decir, hay que pensar que también en opinión del lingüista de Errenteria eran de origen antroponímico. Bastantes años antes también Gavel (in Gavel & Lacombe, 1934: 493) era de la opinión de que nombres como --cita su forma francesa «qui d'ordinaire n'est en réalité que la forme gasconne»-- Alos (Aloze), Bardos (Bardotze), Garris (Garruze), Ossas (Ozaze), Tardets (Atharratze)... Etc. Son nombres cuya significación es completamente oscura y que «par suite, on peut supposer très anciens» (ibid.).
    (...)

    Zer:
    Non:
    Jatorria: SAL.OSTN

  • alos: aloz(e) (aloztarr) - (2010) ORP.NTB , § 191, 107-108. or.
    (...)
    Alos, Aloz(e) (Aloztarr) (alos 1327, 1338, 1690, alos in terra de sole 1405) // Les trois paroisses anciennes d’Abense sur la rive droite du Saison, Alos au confluent de ce gave et de son principal affluent (nommé “Apoura”, sans doute de *apo-ura “eau des crapauds”, sinon apurra “le petit débit” malgré la vibrante), Sibas sur les premières hauteurs entre les deux cours d’eau, ont été réunies en une commune unique. Le toponyme de type “aquitain” Alos est assez répandu dans une vaste zone méridionale: en Pays basque domaine noble ancien d’Arcangues (1150 lotz), village de Navarre Alloz (1195 alos, aloz), mais aussi Alos dans le Tarn (962 alanis), Allos dans les Basses-Alpes (1056 alodes); à quoi s’ajoutent les noms navarrais qui semblent en donner seulement le radical avant suffixation: Allo (1183 alo) et Aloa (1106 in loco qui dicitur aloa), et un “Aloru” de formation différente encore navarrais (1172 sanctum jacobum de aloru) qui semble aujourd’hui oublié. Les traductions latines, là où elles existent, n’aident pas beaucoup l’analyse, mais ont été prises parfois comme éléments d’explication, du nom de peuple germanique des Alains dont ces lieux seraient des établissements à l’origine (Tarn), à l’allodialité de la terre qui aurait été celle de ces lieux (Basses-Alpes), sans compter les anthoponymes semblables (latin Allus) (16 [DAUZAT, A. et ROSTAING, Ch., op. cit. [Dictionnaire étymologique des noms de lieux de France, Paris, Nouvelle édition revue et augmentée 1984] p. 12]). Rien n’appuie véritablement, à part les latinisations suspectes du Moyen Age, l’une ou l’autre de ces explications (l’allodialité de la terre, en particulier, est quasi générale en Haute-Soule comme dans les autres provinces basques). Le lexique basque offre deux éléments qui doivent être rappelés, alhorr “terre de culture, domaine cultivable d’une maison” (le toponyme borçarorreta cité en 1279 est fait sur ce terme: “lieu des cinq terres”), et alha “acte de paître, pâturage” qui pourrait en avoir été le radical. Dans le cadre de possibilités aussi diverses, et rien n’assurant que tous les Alos ou formes apparentées soient de même origine, ou basque ou autre, le sens qu’a pu avoir le nom souletin reste totalement incertain
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Aloze-Ziboze-Onizegaine (Ibarrezker, Basabürüa, Zuberoa)
    Jatorria: ORP.NTB

  • aloze (alos) - (2011) SAL.OZ , 43-44. or.
    (...)
    Alotz (despoblado, N), Aloze (Alos, S) // Alotz era un despoblado del valle de Longida (N) y Aloze (Alos) es una localidad de Soule; para ambos se debe proponer una base latina con -ll- que habría sido tratada como si fuera una lateral fortis vasca (cf. castellu > gaztelu « castillo »). Considero que tiene razón ROHLFS (1952, p. 226) al proponer el cognomen Allus como base del topónimo suletino, aunque el sufijo, en mi opinión, puede ser latino, no necesariamente pirenaico, es decir, puede tratarse del resultado vasco de *Allonis, partiendo del antropónimo declinado por la tercera, o del sufijo ya independiente añadido a la base *ALo, de *Allu. La evolución habrá sido esta: *Allonis > *ALoi(t)z > Alo(t)z, o, alternativamente, ALo + -(t)z > Alo(t)z. La –e final del nombre de la localidad suletina es tardía y se debe a los casos de la declinación vasca: Aloz + -en -> Alozen « en Alos » que se ha reinterpretado como Aloze + -n, siguiendo el modelo de Baionan « en Baiona » de Baiona + -n (cf. Akize nombre vasco de Dax, de Aquis [terbellicis]). En mi opinión es preferible dar una explicación antroponímica a Alo(t)z, Aloze que proponer una etimología de tipo descriptivo basada en alha « pâturage » (ORPUSTAN 1990, p. 162), en el caso de la localidad suletina por la ausencia de la aspiración, entre otras consideraciones
    (...)

    Zer: Herria
    Non: Zuberoa
    Jatorria: SAL.OZ

  • quartier de alos - (2015) ANN.MAIR , www.annuaire-mairie.fr/rue-alos-sibas-abense.html

    Zer: Kartierra
    Non: Aloze-Ziboze-Onizegaine
    Jatorria: ANN.MAIR

  • Alos (ofiziala)
  • Alos (frantsesa)
UTM:
ETRS89 30T X.672709 Y.4775959
Koordenatuak:
Lon.0º52'32"W - Lat.43º7'4"N

Kartografia:

  • Euskaltzaindia - Real Academia de la Lengua Vasca - Académie de la Langue Basque
  • Plaza Barria, 15. 48005 BILBO
  • +34 944 158 155
  • info@euskaltzaindia.eus
© 2015 Your Company. All Rights Reserved. Designed By JoomShaper