Leku-izenak

Bidegainea - Lekuak - EODA

Bidegainea (-a) (Etxea)

Entitatea:
Eraikuntzak/Etxebizitza
Arautzea:
ikerlari baten arautze proposamena 
Non: Makea
Kokalekuak:
  • bidagaineo micaelis de_ - (1245 [1966, 2011]) DA.32.MAC , 1422-1 N.3087 [IKER.27, 46. or. (Macaye)]
    (...)
    bidagaineo Micaelis de_, 1245, Bidegaina [Tous les prénoms du document de 1245 sont au génitif]
    (...)

    Zer: Gizonezkoa
    Non: Makea
    Jatorria: IKER.27

  • bidagaineo guitardi de_ - (1245 [1966, 2011]) DA.32.MAC , 1422-1 N.3087 [IKER.27, 46. or. (Macaye)]
    (...)
    bidagaineo Guitardi de_, 1245 [Tous les prénoms du document de 1245 sont au génitif]
    (...)

    Zer: Gizonezkoa
    Non: Makea
    Jatorria: IKER.27

  • bidegaineo - (1245 [2000]) ORP.MAISMED , V. kap., 226. or.

    Zer: Etxea
    Non: Makea
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • bidegain - (1835) IP.KAT.Z , --

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • bide-gain-ia - (1874) LU.RNLPB , 13. or.
    (...)
    Ier. Affixes commençant par une voyelle [...] Ea et par adoucissemente ia. Affixe usité pour les noms de maisons ou de très-petites localités: par ex.: Bide-gain-ia, Art-ia, Bid-art-ia, Haran-ia, etc.
    (...)

    Zer: Etxea edo auzo txikia
    Non: Ipar Euskal Herria
    Jatorria: LU.RNLPB

  • bidegain - (1909) VIN.INTELB , 350. or.
    (...)
    Les noms de maisons sont ordinairemént caractérsés par les terminaisons bide «chemin», alde «côté», art «milieu», ondo «pied», buru «tête, extrémité», bazter «bord», gain «sur», pe ou be «dessous», etc., Gaztambide «chemin du châtaignier», Itchurralde «à côté de la fontaine», Uhart ou Huart «au milieu de l’eau» (ce not doit être proprement «île ilot »), Ibarrondo «au pied de la vallée», Burguburu «à l’extrémité du bourg», Basterretche «maison sur la limite du village», Bidegain «audessus du chemin», Inchauspe «sous le noyer», etc.
    (...)

    Zer: Etxe-izena
    Non: --
    Jatorria: VIN.INTELB

  • bidegain - (1925 [1926]) AZK.MV , I. lib., 118. or. [Euskera III-IV (1926), 119. or. (1. oharra)]
    (...)
    «En la tierra de Sancho el Grande son relativamente pocas las casas qeu tienen nombres propios descriptivos, por ser compactos casi todos sus poblados y difíciles por lo mismo de singular descripción; al paso que en otras regiones la dispersión de sus habitantes permite apreciar si están sobre el camino (Bidegain), bajo la peña (Azpaŕen), junto a la iglesia (Elizondo, Eliziri, Eleizalde), en la planicie de una vega (Ibarzabal), en la espesura de un acebedo (Gorosaŕi), de un encinal (Artesaŕi), de un hayedo (Pagasaŕi), etc., etcétera.» Morfología Vasca, por RESURRECCIÓN MARÍA DE AZKUE. Bilbao, 1925, 118. or.
    (...)

    Zer: Etxeak
    Non: Euskal Herrian zehar
    Jatorria: ETX.EEI

  • bidegaina - (1966 [2011]) IKER.27 , 46. or. (Macaye)
    (...)
    bidagaineo Micaelis de_ [...] Bidegaina
    (...)

    Zer: Etxea
    Non: Makea
    Jatorria: IKER.27

  • bidegainia - (1970) IP.KAT.B , --
    (...)
    bidegaine erreca
    (...)

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • bidegaine erreca - (1970) IP.KAT.B , --

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • bidegain - (1983) ORP.MMPB , --

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • bidégaïnéa - (1987) IGNF.25 , 1345 ouest

    Zer: Etxea
    Non: MAKEA
    Jatorria: IGNF.25

  • bidegain - (2000) ORP.MAISMED , III. kap., 148. or.
    (...)
    bide-/bida- est en premier terme pour un nombre restreint de composés, mais comprenant le plus répandu de tous, sauf en Soule où il est inconnu de la domonymie médiévale: bidarte “entre chemins” ou “(maison située sur un) chemin intermédiaire”, quoique le nom se soit sans doute étendu, comme dans tous les toponymes très employés, sans égard pour le sens exact et primitif pourvu que le chemin fût à proximité immédiate et que la notion de “intermédiaire” fût valable soit pour le chemin soit pour la maison elle-même par rapport à d’autres; très généralement écrit bidart avec élimination régulière de la voyelle finale atone en prononciation gasconne (forme héritée par les noms modernes d’état civil), il nomme en Labourd, outre la paroisse de Bidart citée ainsi en 1349, des maisons à Urcuit 1283 bidart, Bardos, Guiche 1310 bidard, Ustaritz, et en Basse-Navarre une vingtaine de maisons, en Arbéroue (Ayherre, Isturitz, Hélette), Irissarry, Ossès (Eyharce), Baïgorry (à Oticoren, Occos, Guermiette, Anhaux, Lasse, Ascarat), Cize (Çaro 1350 bidartea, Ahaxe, Ispoure, Jaxu, Lacarre, Saint-Jean-le-Vieux) et Mixe (Béhasque, Arbératz, Succos, Bergouey); bidegain “au-dessus du chemin” est à Macaye, Bardos et Villefranque en Labourd, et en Basse-Navarre à Biscay pour une maison noble (1105 bidegana, 1249 bideguaygn, 1412 la sal(le) de bidegayn) et Ayherre; bidondo “proximité du chemin” en Baïgorry à Saint- Etienne 1350 bidondoa, Ascarat et sans doute Irouléguy où 1412 bido semble une réduction du même; plus rares sont à Saint-Jean-le-Vieux bidacoria forme en partie cacographiée d’un *bidacorria “le chemin rouge” que l’onomastique moderne connaît sous la forme “Bidegorri”, à Béguios 1412 bitarrutz qui semble une forme inversée du plus répandu arrozpide (voir plus loin), et le mot simple pour un fivatier d’Ispoure 1412 bide; de même les seuls noms souletins à bide initial qui sont bidapea à Garraïbye et bidabea à Barcus “au bas du chemin” ou “chemin du bas”, et bidaurre “devant le chemin” à Ithorrotz, dont bidaury à Erbis de Musculdy semble une forme mal transcrite (mais qui a perduré dans l’actuel “Bidauri”, ce qui suggère peut-être une ancienne composition *bida-uri “domaine du chemin”?); il est aussi le premier terme dans “Bidarray”; la même forme de composition bida- signale, avec d’autres éléments, l’ancienneté de la formation de 1551 bidacoritz à Suhast en Mixe
    (...)

    Zer: Etxeak
    Non: Makea, Bardoze, Milafranga, Aiherra
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • bidegain - (2000) ORP.MAISMED , V. kap., 226. or.

    Zer: Etxea
    Non: Makea
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • bidegaineo - (2000 [1245]) ORP.MAISMED , I. kap., 28. or.
    (...)
    Macaye en 1245 (Macayagua en 1344) // Dans une liste datée de cette année, mais qu’E. Goyheneche considérait comme postérieure d’un ou deux siècles, néanmoins antérieure à l’extension du peuplement rural par installation dans les landes et terres du domaine royal ou seigneurial et qui deviendront progressivement “terres communes”, 41 noms de maisons sont alignés, presque tous cités pour la première fois. La graphie est assez irrégulière dans le détail, avec notamment des finales en -o au lieu du -e ou du -a des toponymes originaux résultant sans doute de leur inclusion dans un texte roman, mais les noms restent parfaitement reconnaissables aussi bien par rapport à la forme étymologique connue (Ameztoi, Aphezmehaka, Bidegain, Eiheralde, Elizaga, Ernaga, Etxarte, Oiharzabal, Larreaga, Okoniz, Zainharte, Zurnaitz, Urte) qu’à la forme usuelle actuelle, la plupart existant encore. Les voici dans l’ordre alphabétique et l’orthographe de 1245 (pour l’ensemble des formes étymologiques et actuelles voir le chapitre V): // Hamestoia, Apesmeheca, Asiotz, Bidegaineo, Chapiteli, Erheralde, Elisaguë, Ernague, Etchardo, Etcheberri, Etchepare, Guarat, Gorostaritza, Hamestoia, Haranburo, Hariago, Fuguy, Ibar, Ibarola, Hiriardo, Hiribarria, Hyrygoyen, Italatze, Jaureguia, Laralda, Laroson, Lariague, Lisarague, Ocharsabalo, Oioniz, Ornaletcha, Paganduro, Sanchardo, Sto Martino, Sto Stephano, Sendorislepo, Sorueta, Sururt, Suhasta, Surneiis, Uhalde, Urti, Urruti
    (...)

    Zer: Etxea
    Non: Makea
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • bidegayn - (2000 [1366]) ORP.MAISMED , IV. kap., 196. or.
    (...)
    Il s’en faut de beaucoup, pourtant, que le suffixe -tz final ou suivi d’autres éléments se cantonne à la dérivation du lexique botanique: on le retrouve, référant à la nature du terrain avec buztin “argile”, lohi “limon”, ondarr “sable” dans 1307 buztintz, Censier lohitzsse, lohitssun, 1412 ondartz. De tels noms ne se distinguent guère, sémantiquement, des dérivés à sens fréquentatif ou abondanciel suffixés en -(t)su-/-(a)zu précédemment vus, et il n’est pas impossible que toutes ces formes à sifflante aient une origine au moins partiellement commune
    (...)

    Zer: Etxea
    Non: Euskal Herria
    Jatorria: ORP.MAISMED

  • bidégaïnéa - (2004) IGNF.TDAT , 1345

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • bidegainea (-a) - (2005) IP.TOP.IKER , LLAP

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • bidegainea (-a) - (2006) IP.TOP.IKER , BBAP

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • bidegainea (-a) - (2008) IP.TOP.IKER , 9915
    (...)
    64364 udal-kodea IGNFren arabera. IGNF Generikoa: ECAR: Hameau, gpe d'habit°, habit° isolée, maison forest. IGNF UTM X: 30268; UTM Y: 12135
    (...)

    Zer:
    Non:
    Jatorria: IP.TOP.IKER

  • Bidégaïnéa (ofiziala)
  • Bidégaïnéa (frantsesa)
UTM:
ETRS89 30T X.635310 Y.4799079
Koordenatuak:
Lon.1º19'46"W - Lat.43º19'59"N

Kartografia:

1345 [RAND.25]; 1345 ouest [IGNF.25]

Egoitza

  • B
  • BIZKAIA
  • Plaza Barria, 15.
    48005 BILBO
  • +34 944 15 81 55
  • info@euskaltzaindia.eus

Ikerketa Zentroa

  • V
  • LUIS VILLASANTE
  • Tolare baserria. Almortza bidea, 6.
    20018 DONOSTIA
  • +34 943 42 80 50
  • donostiaordez@euskaltzaindia.eus

Ordezkaritzak

  • A
  • ARABA
  • Gaztelako Atea, 54
    01007 GASTEIZ
  • +34 945 23 36 48
  • gasteizordez@euskaltzaindia.eus
  • G
  • GIPUZKOA
  • Tolare baserria Almortza bidea, 6
    20018 DONOSTIA
  • +34 943 42 80 50
  • donostiaordez@euskaltzaindia.eus
  • N
  • NAFARROA
  • Conde Oliveto, 2. 2. solairua
    31002 IRUÑEA
  • +34 948 22 34 71
  • nafarroaordez@euskaltzaindia.eus

Elkartea

  • I
  • IPAR EUSKAL HERRIA
  • Gaztelu Berria. 15, Paul Bert plaza.
    64100 BAIONA
  • +33 (0)559 25 64 26
  • +33 (0)559 59 45 59
  • baionaordez@euskaltzaindia.eus
  • Euskaltzaindia - Real Academia de la Lengua Vasca - Académie de la Langue Basque
  • Plaza Barria, 15. 48005 BILBO
  • +34 944 158 155
  • info@euskaltzaindia.eus
© 2015 Your Company. All Rights Reserved. Designed By JoomShaper